HORLOGE

Galerie


Septembre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Derniers sujets


    Curiosité : la bataille du Jutland

    Partagez

    FAFLV-KORTEX

    Messages : 16
    Date d'inscription : 14/01/2011

    Curiosité : la bataille du Jutland

    Message  FAFLV-KORTEX le Ven 20 Jan - 11:07

    Excellent récap de l'évolution navale, spécialement anglaise.
    http://forummarine.forumactif.com/t4706-royal-navy-croiseur-de-de-bataille-hms-hood

    Voir notamment le duel vitesse/ blindage, le point de vue de l'Amiral Tirpitz.
    Fisher, père des dreadnoughts, qui avait affirmé que le meilleur des blindages était encore la vitesse
    [Amiral-Lord Fisher, celui qui a découvert l'importance du pétrole dès 1882 dans la guerre navale)]
    l'amiral Tirpitz n'était pas un chaud partisan du croiseur de bataille, considérant à la différence de l'amiral Fisher que priver un cuirassé de son blindage et faire confiance aux cinq noeuds d'écart avec les cuirassés «orthodoxes» était une véritable hérésie. Aussi si il fit construire des Battlecruiser ce ne fût que pour répondre aux anglais mais en veillant à ce que leur protection soit bien meilleure ce qui se vérifia à la bataille du Jutland. Souvenez vous du Derfflinger, le «Iron Dog» pour les anglais qui réussit à rentrer au port après avoir encaissé 21 obus de gros calibre alors que l'Invincible sauta à cause d'un obus tout comme le Queen Mary et l'Indefatigable.


    ça plus la qualité des aciers teutons, faut pas s'étonner du bon mot britannique à l'occasion de la bataille de Jutland :
    « On dirait que quelque chose ne va pas aujourd'hui avec nos maudits vaisseaux»
    :DD

    rappel pour la bataille de Jutland
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_du_Jutland

    Ayant pourtant l'avantage du renseignement (Enigma avant l'heure!), les brits n'en ont pas mené large à cette bataille, empêtré de plus par une signalisation foireuse. Les teutons jouaient gros et ont eu le courage d'aller les taquiner.

    Pendant ce temps, les quatre croiseurs de bataille de Beatty traversaient le convoi des dreadnoughts pour se joindre aux cuirassés de Hood, manquant d'éperonner dans la manœuvre le HMS Defence, le navire-amiral d'Arbuthnot. Ce vieux croiseur obsolète n'avait nullement sa place dans la bataille qui s'annonçait entre dreadnoughts modernes mais son commandant voulait participer au combat pour achever le SMS Wiesbaden. En compagnie du HMS Warrior, il se ruait pour la curée lorsqu'il fut pulvérisé par les puissants navires de Scheer et Hipper et disparut avec tout son équipage (903 hommes) dans une explosion spectaculaire qui fut vue par la quasi-totalité des bâtiments de la Grand Fleet

    http://fr.wikipedia.org/wiki/HMS_Invincible_%281907%29
    intéressant de voir que l’Amiral et le Cuirassé Hood (coulé par le Bismarck) ont connu le même sort…
    je jouis gravement. Même sic ‘est caca-berk®©™ la guerre, les brits n’ont pas volés ces déconvenues navales.

    Britannia Delenda Est !

    La 2e partie de la bataille a été plus rude pour les teutons, mais l'Admiral Scheer, par son audace et son habilité manoeuvrière toute prussienne,
    la manœuvre de Scheer par rapport à l'inaction de Jellicoe confirme l'incontestable maîtrise allemande du combat nocturne

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_du_Jutland
    lire "Une victoire incomplète", et "Les déficiences de la Royal Navy", où l'on apprend que Les navires britanniques avaient été transformés en poudrières flottantes!
    « Avec le remplacement de la poudre par la cordite pour le chargement des canons, les règles de prudence indispensables à la manipulation des explosifs furent inconsidérément relâchées, je regrette d'avoir à le dire, à tous les niveaux du service. Cette négligence dans le respect des procédures à bord des navires, s'explique par deux raisons. D'abord, la cordite est beaucoup moins dangereuse à manipuler que la poudre. Ensuite et surtout, les modifications apportées aux poudrières à bord finirent par donner un sentiment de fausse sécurité… Le remplacement du bois par du fer ou du métal, les lampes électriques, les portes métalliques ouvertes parce qu'il n'y avait pas de glissière pour passer les munitions ; tout cela donnait aux officiers et aux hommes une impression de facilité et de tranquillité d'esprit incompatible avec le maniement de matériaux explosifs. »

    Cette bataille mit aussi en lumière les deux autres faiblesses de la flotte britannique :

    -> Le pouvoir perforant des obus britanniques était insuffisant : des blindages de 203 mm ont résisté à des tirs directs d'obus de 381 mm. Les obus se brisaient même sur le blindage. Ils ne disposaient pas non plus de fusée de retard, permettant l'explosion seulement après avoir pénétré le blindage.
    -> Les communications entre le commandant en chef et ses navires ont été désastreuses. Même lorsque des navires britanniques étaient au contact de l'ennemi, Jellicoe n'avait la plupart de temps aucune idée de l'endroit où ce dernier se trouvait.

    intéressant : :DD
    Il semblerait que les systèmes de mesures différents utilisés - le système métrique par les Allemands et le système anglo-saxon par les Britanniques - aient eu quelque influence aussi, au niveau de la rapidité des calculs nécessaires au pointage correct des pièces.

    Au final, les GB ne s'en sont sortis que parce qu'ils étaient deux fois plus nombreux.
    La bataille est souvent citée en exemple comme illustration des retards technologiques et opérationnels de la Royal Navy par rapport à la Marine impériale allemande.

    on comprend l'importance aux yeux des brits de démanteler la hochseeflotte post-Ie GM
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Hochseeflotte
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Sabordage_de_la_flotte_allemande_%C3%A0_Scapa_Flow
    Selon les termes de l'armistice, la Hochseeflotte a été mise en internement sur la base de la Royal Navy à Scapa Flow dans les Orcades. Le transfert des navires a eu lieu en novembre 1918 au cours de l''Opération ZZ. Soixante cuirassés alliés escortèrent onze cuirassés, cinq croiseurs de bataille, huit croiseurs et quarante-huit destroyers de la Hochseeflotte en captivité. Le 21 juin 1919, le vice-amiral Ludwig von Reuter donna l'ordre de saborder les navires pour éviter qu'ils ne tombent dans les mains des Britanniques. Cinquante-trois navires furent alors coulés. Neuf officiers allemands et marins ont été tués quand les Britanniques tentèrent de prévenir les naufrages, et furent les dernières victimes de la Première Guerre mondiale.

    intéressant :
    L'historien suédois Alf W Johansson considère que la création d'une telle flotte de haute mer pour la marine allemande est un exemple de bévue stratégique1 :
    « La Hochseeflotte de l'amiral von Tirpitz s'est révélée être une gigantesque erreur stratégique, un produit de la vanité, de la prétention et d'une pensée militaire floue. Elle s'est avérée inutile en tant que moyen de pression politique, au lieu de permettre un rapprochement entre la Grande-Bretagne et l'Allemagne, elle a conduit la Grande-Bretagne à se rapprocher de la France. Quand la guerre a éclaté, elle était inapte comme un instrument militaire. »

    Dans cette ligne de pensée, Rosa Luxemburg voit dans la constitution de la marine allemande la principale cause de la Première Guerre mondiale à cause de la menace qu'elle faisait peser sur les lignes de communications britanniques.

    Dans les deux cas c'est de l'histoire a posteriori, la GB voulait de toute façon démolir l'Allemagne, m'enfin intéressant quand même.
    On s'aperçoit que les GB ont agit à temps, 5 ans plus tard, c'était ça :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Classe_Bayern
    des pièces de 380 et 400mm de blindage pour le Kioske, un Bismarck avant l'heure, "un travail de pro" !

    FAFLV-KORTEX

    Messages : 16
    Date d'inscription : 14/01/2011

    Re: Curiosité : la bataille du Jutland

    Message  FAFLV-KORTEX le Ven 20 Jan - 11:07

    Deux autres curiosités :

    Bataille de Coronel
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Coronel
    première défaite subie par la Royal Navy depuis 1812

    Le mythe de l'invincibilité de la Royal Navy, dont les escadres étaient invaincues depuis la bataille de Chesapeake en 1781, s'effondre. L'amirauté, pour venger l'affront, décide de rassembler et envoyer une force sous le commandement de l'amiral Sir Sturdee en urgence, comprenant entre autres deux des tout nouveaux croiseurs de bataille. Cette force finira par surprendre et anéantir la flotte de Spee, lors de l'affrontement des Falklands, un mois plus tard, rétablissant l'honneur de la Royal Navy, et mettant fin à tout espoir des Allemands de pratiquer la guerre de course, ou uniquement par des raiders isolés, ou la guerre sous-marine.

    revanche anglaise :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_des_Falklands
    "aïe"...
    avatar
    RED-SHARK

    Messages : 92
    Date d'inscription : 20/02/2011
    Age : 64
    Localisation : ALENCON

    Re: Curiosité : la bataille du Jutland

    Message  RED-SHARK le Ven 20 Jan - 16:42


    Très intéressant, tu trouves ça ou ?

    sunny
    Aguirre
    avatar
    FAFLV-Fanbdx

    Messages : 1269
    Date d'inscription : 05/01/2011
    Age : 23
    Localisation : 33

    Re: Curiosité : la bataille du Jutland

    Message  FAFLV-Fanbdx le Ven 20 Jan - 17:56

    J'ai pas encore le temps de le lire mais sa m'a l'air très intéressant!
    merci Smile

    FAFLV-KORTEX

    Messages : 16
    Date d'inscription : 14/01/2011

    Re: Curiosité : la bataille du Jutland

    Message  FAFLV-KORTEX le Sam 21 Jan - 0:23

    Très intéressant, tu trouves ça ou ?

    extraits des liens donnés, enrichis par les commentaires de votre serviteur : alien

    Contenu sponsorisé

    Re: Curiosité : la bataille du Jutland

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 21 Sep - 3:31